fr
A A A

Inspirations

 

L’idée de développer des programmes de formation qui renforcent la sensibilisation au handicap, en particulier parmi les enseignants universitaires, est née lorsque certains membres du personnel de la structure d’accueil et d’accompagnement des étudiants handicapés de l’Université Jagellonne ont visité l’Université de Cambridge au Royaume-Uni, qui proposait une telle formation. Il y a six ans, ce type de formation semblait essentiel pour que la communauté universitaire puisse être informée et sensibilisée aux besoins des étudiants handicapés. C’était et c’est toujours le cas. En effet, même si un étudiant bénéficie de moyens technologiques de compensation de dernier cri et est parfaitement préparé pour être inclus à la communauté universitaire, l’accès aux savoirs peut néanmoins être limité si les enseignants, insuffisamment conscients des conséquences spécifiques de son handicap, dispensent leurs enseignements sans tenir compte de ses difficultés.


Au cours des quelques années pendant lesquelles les formations DARE ont été dispensées à l’Université Jagellonne, il est devenu clair qu’une telle réflexion était juste et, c’est pourquoi, en tant que coordinateur du projet, l’Université partage ses idées de coopération entre l’étudiant, la structure d’accueil et d’accompagnement des étudiants handicapés basée dans l’Université et les enseignants universitaires avec d’autres universités Européennes. Dans le même temps, l’Université Jagellonne  est reconnaissante envers ses partenaires Britanniques d’avoir partagé leurs expériences dans le processus du transfert des connaissances grâce auxquelles depuis déjà quelques années l’Université Jagellonne et ses universités partenaires à travers l’Europe ont développé les formations DARE et publié un grand nombre de matériel éducatif concernant les méthodes modernes de travail avec des personnes handicapées.


L’université Pierre et Marie Curie a initié une politique en faveur des étudiant handicapés depuis plus de 20 ans. C’est en 1992 qu’est officiellement créé un service dédié à l’accompagnement de ces étudiants. D’un accompagnement des étudiants handicapés pour les passations des épreuves d’examens, le service a rapidement développé également des actions permettant l’accompagnement au cours des études. L’analyse des besoins et la mise en œuvre des aménagements est effectuée par le « RHSE Relais Handicap Santé Etudiants» aussi bien pour les études que pour les aménagements aux épreuves et ce en collaboration étroite avec le service médical et les départements de formation ou autre expert jugé utile pour une meilleure analyse de la situation de l’étudiant. En février 2005, la loi pour « l’égalité des droits et des chances et la participation citoyenne des personnes handicapées »  du 11 février 2005  crée de ouvre de nouvelles obligations pour l’inclusion des personnes handicapées dans la société et notamment par le développement d’une politique d’inclusion autour du choix de vie de la personne. Pour l’enseignement supérieur, cette loi est accompagnée par deux chartes Université-Handicap pour la déclinaison des actions à développer dans l’enseignement supérieur en faveur des étudiants handicapés et cosignées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Ministère du Travail et de l’action sociale, la Conférence des Présidents d’Université.

 

Les universités doivent être dotées d’une structure d’accueil et d’accompagnement des étudiants handicapés qui doit mettre en œuvre l’analyse des besoins et la mise en place des aménagements nécessaires pour tout étudiants quelle que soit sa situation de handicap et son choix de formation. L’UPMC, pionnière dans ce domaine a alors souhaite développer des actions permettant,  de  mieux accompagner les étudiants handicapés, de développer la prise de conscience de la communauté universitaire dont la mobilisation doit être effective pour  que l’accompagnement des étudiants en situation de handicap soit assuré, en collaboration avec la structure handicap. Dans cet objectif, l’UPMC a initié en 2008 la mise en œuvre d’un réseau de correspondant  de la structure d’accueil et d’accompagnement des étudiants handicapés dans les différents départements de formation, correspondants dont le rôle est de permettre un contact privilégié avec la communauté des personnels enseignants ou administratifs qui mieux informée des besoins des étudiants handicapés et du cadre réglementaire attaché va pouvoir être plus facilement impliquée dans cette mission mais également de permettre aux étudiants de connaitre les possibilités d’accompagnement qui peuvent leur être offertes dans notre université. La mise en œuvre de ce réseau de 80 personnes a été accompagnée de formations développées par  le RHSE et dédiées aux membres de ce réseau. Ces formations ont permis de disposer d’un réseau informé sensibilisé ce qui implique une sensibilisation plus importante de  la communauté universitaire.


Néanmoins, nous avons souhaité également sensibiliser la communauté étudiante qui accompagne au quotidien leurs camarades en situation de handicap. Il y a 5 ans nous avons créé une Unité d’Enseignement dénommée UPMC Handicitoyen dont  le but est  de sensibiliser les étudiants à l’accompagnement des personnes handicapées dans la société. Au cours de cette UE les étudiants vont eux-mêmes participer activement à l’accompagnement des étudiants handicapés de notre université. Cette formation dispensée deux fois chaque année permet de former depuis 5 ans une quarantaine d’étudiants par an  à cet accompagnement. Ces nouvelles compétences socioprofessionnelles sont d’ailleurs un atout pour ces futurs diplômés et un atout  pour une future embauche dans les entreprises françaises sensibilisées à ce sujet. 


Notre mission de sensibilisation et formation de la communauté universitaire nous a tout naturellement conduit à participer au projet DARe-Learning – projet de formation de sensibilisation au handicap des universitaires -afin de partager, de mutualiser nos connaissances et nos outils de formations avec des universités européennes pilotes en la matière. Il s’agit d’étendre nos compétences et de mutualiser ensemble et au niveau européen des projets innovants et dans des valeurs communes sur l'inclusion des personnes handicapées qui passe toujours par une meilleure sensibilisation des accompagnants. Le handicap c’est l’affaire de tous !